Crochets et ventouses : dans quel cadre les utiliser ?

Crochets et ventouses : dans quel cadre les utiliser ?

Le tissu conjonctif fibreux représente 60 % de la masse corporelle. Il est très diversifié mais ne forme qu’une seule et unique structure, appelée Fascia. Ce fascia est une fine membrane translucide qui connecte toutes les structures du corps entre elles : les os, les muscles, les organes, les artères … Il est innervé, vascularisé, et permet la circulation du liquide lymphatique. Pour une bonne connexion entre ces structures et leur bon fonctionnement, il doit rester libre.

Hélas, des traumatismes, des tensions musculaires, des adhérences tissulaires, des dysfonctions ou même le stress peuvent créer une perte de la viscoélasticité et des points de fixation de ce fascia. Cela induira une perte de la mobilité et une diminution du glissement des structures entre-elles. Ainsi, la vascularisation et les apports liquidiens à ces structures en seront altérés, provoquant des douleurs aigües puis chroniques ou des troubles musculaires, viscéraux ou encore neuro-végétatifs. Le traitement des fascias peut se faire grâce à différentes techniques, aussi bien manuelles qu’instrumentales.

Le crochetage

Le crochet est un outil simple et précis. La possibilité d’utiliser des crochets de diamètres différents assure la finesse du contact tissulaire. L’utilisation de cet outil permet d’améliorer la mobilité du fascia en travaillant sur les structures myo-aponévrotiques, ligamentaires et toutes autres structures tissulaires.

Les ventouses

Le vide relatif créé par les ventouses agit sur les capillaires superficiels. La congestion cutanée sur la zone d’application de la ventouse, produit une réaction reflexe sur le dermatome et, par connexion, sur toutes les structures sous-jacentes.

Champs d’application

Dans un but thérapeutique, il est donc important de travailler ce fascia, après un traumatisme, une chirurgie, une dysfonction rhumatismale ou orthopédique. Le thérapeute, après un diagnostic palpatoire et un bilan précis, réalisera ces techniques myo-fasciales. Dans une démarche de wellness, ces techniques sont également intéressantes pour la composante somato-émotionnelle des fascias. Le diaphragme intègre de nombreuses chaînes fasciales, induisant une sensation de stress. Enfin, dans le domaine de l’esthétique, ces techniques sont aussi une aide précieuse pour l’action sur le fascia, et notamment sur le collagène. Nous les utiliserons pour un effet défibrosant et retenseur.

Retour

Conseil et expertise

de professionnels

Livraison offerte

dès 200€ d'achats

SAV interne

à votre écoute du lundi au vendredi 9h à 18h00

Paiement sécurisé

avec systempay et le 3D Secure

MOYENS DE PAIEMENT

Visa, Mastercard et plus