Les idées reçues en esthétique : Vrai – Faux sur la cellulite

Les idées reçues en esthétique : Vrai – Faux sur la cellulite

Cellulite et graisse signifient la même chose.

Faux ! Il y a de nombreuses différences entre la graisse et la cellulite. La cellulite est visible au niveau de l’épiderme, c’est-à-dire à la surface de la peau. Elle est la conséquence de l’organisation du tissu conjonctif plus profond (l’hypoderme). Alors que la graisse, stockée dans les adipocytes, se situe principalement dans l’hypoderme c’est-à-dire au-dessus du muscle. Celle-ci est directement liée à l’alimentation et au manque d’activité sportive. Elle est stockée sous forme d’énergie à utiliser par l’organisme (le métabolisme). Lorsqu’elle n’est pas consommée, elle s’emmagasine et se traduit par un gain de poids. La cellulite, elle, ne pose aucun problème de santé.

 

La cellulite touche aussi bien les hommes que les femmes

Faux. Chez la femme, on retrouve un cloisonnement du tissu graisseux du bas du corps perpendiculaire à la surface de la peau. Quand ces cloisons se fibrosent, elles sont tirées vers la profondeur provocant l’aspect capitonné spécifique de la cellulite. 90% des femmes en ont au cours de leur vie. Ce phénomène est dû à plusieurs facteurs. Principalement aux hormones féminines (œstrogènes) qui jouent un rôle important dans la formation des capitons. Ce cloisonnement particulier ne se retrouve pas chez les hommes. C’est pour cette raison que les hommes sont peu, voire pas sujet à la cellulite.

 

Boire trop d’eau provoque de la rétention d’eau

Faux. Il s’agit du contraire ; boire de l’eau en quantité insuffisante peut contribuer à provoquer de la rétention d’eau. L’eau est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Il est recommandé d’en boire 1,5L à 2L par jour pour se maintenir en bonne santé.  Si l’on ne boit pas assez, le corps essaie alors de retenir le peu d’eau qui lui est apporté. Cette mauvaise hydratation des tissus liée à une mauvaise circulation sanguine et lymphatique peut être la cause directe de la cellulite aqueuse.

 

Seules les femmes en surpoids ont de la cellulite.

Faux. Il existe 3 types de cellulite : la cellulite fibreuse, la cellulite aqueuse et la cellulite adipeuse. Le surpoids, c’est à dire le stockage des graisses dans les adipocytes favorise la cellulite adipeuse. Mais l’ensemble des femmes, qu’elles soient minces ou rondes, présente ce cloisonnement si particulier du tissu graisseux, qui peut être contraint par de multiples facteurs : l’hérédité, les hormones, une mauvaise circulation du sang, etc., provoquant alors cet aspect cellulitique.

  

Le relâchement cutané favorise l’apparition de la cellulite

Vrai et faux. Le relâchement cutané peut être lié à différents facteurs : l’âge et le vieillissement de la peau, les prises de poids modérées suivies d’une perte de poids, l’hérédité, etc. Autant de facteurs qui donnent à la peau un aspect visuel proche de la cellulite. Or, généralement, il s’agit plutôt d’un problème de collagène et d’élastine « vieillissants » qui donne à la peau un aspect caractéristique de « floconnage »

 

La cellulite empire avec l’âge

Vrai et faux. Après 30 ans, l’épaisseur du derme diminue progressivement et le tissu conjonctif se relâche de plus en plus avec le vieillissement. La tension des septas (cloisons conjonctives), sera alors encore plus visible, les creux se marquant davantage.  Cependant, la ménopause, réduisant la différence de répartition entre adipocytes fémoraux et abdominaux, peut estomper un aspect cellulitique localisé sur les cuisses au profit d’une augmentation de la zone graisseuse du ventre. 

Retour

Conseil et expertise

de professionnels

Livraison offerte

dès 200€ d'achats

SAV interne

à votre écoute du lundi au vendredi 9h à 18h00

Paiement sécurisé

avec systempay et le 3D Secure

MOYENS DE PAIEMENT

Visa, Mastercard et plus