Préparation physique : comment gérer la reprise en vue de la nouvelle saison ?

Préparation physique : comment gérer la reprise en vue de la nouvelle saison ?

Avec l’arrêt ou le ralentissement des activités sportives en raison du COVID-19, certains ont coupé net leur pratique et l’été, habituellement synonyme de coupure dans de nombreuses disciplines, ne va pas aider à la reprise. C’est pourquoi, les athlètes qui reprendront en vue de la nouvelle saison doivent prendre le soin de s’y prendre de manière méthodique, car un athlète bien préparé est un athlète qui se blesse beaucoup moins.

Reprendre trop fort : gare aux blessures

Dans ce cadre, le sportif rentrera dans ce que l’on appelle une phase de ré-entrainement (après une coupure ou des vacances) et non pas de réathlétisation (qui décrit une période de reprise après une blessure). Si l’approche est différente puisque le corps ne sort pas d’une blessure, il y a pourtant des erreurs à ne pas commettre. La première chose à éviter est de vouloir faire trop pour rattraper le temps perdu. Cela est de toute manière impossible, et il vaut mieux se contrôler pour éviter la blessure. En effet, l’arrêt prolongé engendre une perte de 20 à 30 % capacités (aérobie, anaérobie, …), une perte qui peut aller de 1 à 5% de masse musculaire par jour, une perte souplesse causée par le manque de mouvement et des muscles posturaux beaucoup moins actifs. Il est ainsi impossible de reprendre au niveau où l’on s’est arrêté : il faut compter 4 à 6 semaines pour retrouver le niveau d’avant coupure.

La progressivité est indispensable

Dans le milieu du sport amateur, il sera préférable de réaliser des entraînements mixtes, pas uniquement dédiés au physique. Toutefois, il sera nécessaire de prendre son temps en tenant compte de la durée et de l’intensité de l’effort, en mettant en place une progression dans les charges de travail. Pour réduire le risque de blessures, il est recommandé de commencer par les basiques, en évitant les oppositions dans les cas de sports collectifs. Exercices de proprioception, renforcement des muscles posturaux (abdos, chevilles, omoplates, fessiers, …) et travail technique seront ainsi à privilégier. Un travail d’aérobie est également recommandé car nombre de sportifs auront été de vrais sédentaires pendant deux mois. Il faut donc retrouver de l’endurance pour que la reprise (généralement début août) puisse se faire avec plus intensité et sur un travail plus spécifique, pour ne pas repartir à zéro. Autre bonne idée : diversifier les activités (vélo, natation, …), y compris pour les pratiquants de sports collectifs, afin de réactiver les différents groupes musculaires.

Enfin, les étirements seront essentiels, d’autant que le manque de mobilité peut engendrer des surtensions sur certains points, ainsi que des problèmes dorsaux ou musculaires. S’étirer revêt donc une importance capitale, avec des méthodes plutôt dynamiques en pré-entraînement, et plutôt statiques en post-entraînement.

Retour

Conseil et expertise

de professionnels

Livraison offerte

dès 200€ d'achats

SAV interne

à votre écoute du lundi au vendredi 9h à 18h00

Paiement sécurisé

avec systempay et le 3D Secure

MOYENS DE PAIEMENT

Visa, Mastercard, chèque et plus