S’attaquer à la cellulite fibreuse en combinant ondes de choc et énergie Winback

S’attaquer à la cellulite fibreuse en combinant ondes de choc et énergie Winback

Qu’est-ce que la cellulite fibreuse ?

Parmi les différents types de cellulite, la cellulite fibreuse est considérée comme étant la plus difficile à faire disparaître. Le plus souvent installée depuis plusieurs années, elle est caractérisée par des fibres de collagène qui durcissent et qui entraînent des adhérences au plan cutané superficiel et profond, emprisonnant les cellules graisseuses et les toxines, ralentissant le système circulatoire, ce qui rend son élimination difficile. Sa composition la rend d’ailleurs potentiellement douloureuse en fonction des zones où elle s’installe. La cellulite fibreuse aura tendance à s’incruster en raison d’un manque d’activité physique ou d’une alimentation déséquilibrée/trop sucrée. Dans certains cas, elle peut également être la conséquence d’un bouleversement hormonal.

Les cuisses sont une zone où ce type de cellulite aura tendance à s’installer le plus souvent, tout comme les fesses. Parfois, on peut également la retrouver au niveau des genoux, entraînant le phénomène caractéristique de la peau d’orange.

Comment traiter la cellulite fibreuse avec les ondes de choc et la tecarthérapie Winback ?

Pour commencer le traitement, l’idéal est de démarrer par une séance « offensive » combinant les deux techniques, lors de la première semaine.

Cette séance « offensive » débutera par l’utilisation des ondes de choc. Son intérêt ? L’énergie mécanique de forte pression va être libérée en un temps très court, dans le but de « casser » la fibrose. Cela permettra de travailler localement sur les zones de fibrose, à raison 5 minutes par cuisse.

Une fois la fibrose « cassée », il conviendra d’utiliser l’énergie de la tecarthérapie Winback en CET Dynamic (à 60%). Il est également possible pour cette étape d’utiliser l’électrode Thaï. L’objectif sera multiple : activation du métabolisme cellulaire, réorganisation des fibres de collagène, relance de la vascularisation... A une température de 42°C, ces objectifs seront atteints.  Si nécessaire, le superpulse peut être utilisé. Cette partie du traitement dure 7 minutes par cuisse.

Ensuite, le praticien passera en mode RET+ avec les bracelets Winback (à 40%). L’objectif ici sera de modeler, à travers un massage stretching cutané de 4 minutes par cuisse.

Enfin, la séance se terminera avec toujours l’énergie Winback, cette fois Mix Body Dynamic (40 à 60%). L’objectif pour finir sera de tonifier, à l’aide d’un massage circulaire ascendant. L’application de cette électrode par le praticien devra toujours être mobile, ne jamais rester statique durant les 3 minutes de massage par cuisse.

Changer ses habitudes pour gagner en efficacité

Après cette première séance, il sera nécessaire de poursuivre le traitement en alternant des séances d’ondes de choc et de Winback. Le rythme idéal sera d’une séance de chaque par semaine, pas le même jour et en laissant si possible au moins une journée entre les séances. Pour lutter efficacement contre la cellulite fibreuse, en complément des séances d’ondes de choc et de Winback, il est également conseillé d’adopter une bonne alimentation, faire du sport voire d’utiliser des crèmes anti-cellulite.

Retour

Conseil et expertise

de professionnels

Livraison offerte

dès 200€ d'achats

SAV interne

à votre écoute du lundi au vendredi 9h à 18h00

Paiement sécurisé

avec systempay et le 3D Secure

MOYENS DE PAIEMENT

Visa, Mastercard, chèque et plus